Colon irritable : Quels sont les symptômes ?

Quelles sont les douleurs du côlon irritable ?

Les patients souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI) ont des symptômes comprenant des douleurs abdominales et de l’inconfort, des ballonnements, de la constipation, de la diarrhée, une altération de la flore intestinale comme la fréquence des selles, une évacuation incomplète et des changements fréquents de consistance des selles. Vous pouvez également ressentir du mucus blanchâtre dans vos selles et la fréquence des symptômes chez les femmes peut s’aggraver pendant leurs règles.
Comment soigner le syndrome de l'intestin irritable

Quel examen pour diagnostiquer le côlon irritable ?

Il n’y a pas de test pour le syndrome du côlon irritable, mais vous pouvez avoir besoin de certains tests pour exclure d’autres causes possibles de vos symptômes.
Votre médecin généraliste peut vous prescrire :
un test sanguin pour vérifier les problèmes comme la maladie cœliaque
tests sur un échantillon de vos selles pour vérifier les infections et les maladies inflammatoires de l’intestin.
Vous n’aurez généralement pas besoin de tests supplémentaires à l’hôpital, sauf si votre médecin généraliste n’est pas certain du problème.

Comment soulager une crise de côlon irritable ?

En règle générale, les docteurs recommandent une variété de prise en charge, dont les médicaments (demandez conseil à votre médecin), les changements de régime alimentaire et les traitements alternatifs.

Régime anti-inflammatoire

Lorsque la nourriture est la cause du syndrome de l’intestin, rien ne soulagera les symptômes jusqu’à ce que les aliments soient identifiés puis retirés.
Pour soulager le tube digestif, on suggère de réduire ou d’éliminer complètement la consommation d’aliments inflammatoires tels que l’alcool et les aliments qui contiennent du sirop de maïs à haute teneur en fructose, des glucides raffinés, des viandes transformées et des huiles végétales / de graines.

Régime pauvre en FODMAP

FODMAP se réfère à un groupe de glucides qui peuvent déclencher des symptômes de la colopathie fonctionnelle en raison d’une mauvaise absorption du système digestif, dans l’intestin grêle, ce qui conduit ensuite à une fermentation accrue dans le tractus gastro-intestinal. Par conséquent, l’élimination des aliments FODMAP peut apporter un soulagement.

    Liste d’aliments FODMAP :

Fruits frais, en conserve ou séchés et jus contenant des pommes, des abricots, des mûres, des cerises, de la mangue, des nectarines, des poires, des prunes, de la pastèque.
Artichauts, asperges, haricots, chou, chou-fleur, ail, lentilles, champignons, oignons, cassonade ou pois mange-tout.
Lait, produits laitiers, fromages à pâte molle, yaourt, crème anglaise, crème glacée.
Blé, seigle.
Aliments contenant du sirop de maïs à haute teneur en fructose, du miel.

Probiotiques

On pense que les probiotiques aident le transit intestinal en inhibant les bactéries nocives et en améliorant la réponse immunitaire dans les intestins, entre autres actions bénéfiques potentielles.
Un moyen simple d’augmenter votre consommation de probiotiques consiste à inclure du yogourt, de la choucroute et d’autres aliments fermentés dans votre alimentation.

Huile de menthe poivrée

Un examen de neuf études sur les avantages de l’huile de menthe poivrée pour les symptômes du SCI a révélé que pour l’amélioration globale des symptômes de la maladie de crohn, l’huile de menthe poivrée était supérieure au placebo.

Psyllium

Le psyllium contient le plus haut niveau de fibres solubles de toutes les sources de grains. Les experts recommandent d’ augmenter les fibres dans l’alimentation pour soulager globalement les symptômes du SCI, la fibre soluble de psyllium étant recommandée par rapport à la fibre insoluble du son de blé.

Activité physique

La recherche a montré que les femmes qui sont physiquement inactives sont plus susceptibles de souffrir du SCI que celles qui sont actives et que l’augmentation de l’activité physique peut améliorer les symptômes gastro-intestinaux dans le SCI.

Traitement psychologique

Les facteurs de risque du SCI comprennent chez certaines personnes l’anxiété, la dépression et le stress est connu pour aggraver et augmenter la gravité des symptômes du SCI.
Il a été démontré que la thérapie cognitivo-comportementale, un traitement psychologique visant à aider les gens à changer leurs modes de pensée défectueux ou inutiles, aide à améliorer les symptômes du SCI ainsi que la qualité de vie.

Quel petit déjeuner pour un intestin irritable ?

Déterminer ce qu’il faut manger lorsque souffre du syndrome du côlon irritable et qu’on est constipé peut être difficile. L’ajout de certains aliments, fruits et légumes qui sont généralement interdits lors d’un régime pauvre en FODMAP peut aider à soulager votre intestin, mais également augmenter les ballonnements. La clé est d’éviter les fibres insolubles gazogènes. Choisissez des fruits à noyau tels que les pruneaux et les pêches plutôt que les bananes et les pommes.
Le petit déjeuner peut, par exemple, être composé de pêches fraîches, de pruneaux avec thé à la menthe ou quelque chose avec de l’huile de menthe poivrée, qui est un laxatif naturel
Parfois, le SCI peut être socialement douloureux et provoquer des troubles digestifs mais aussi mentaux à quiconque en est atteint. Perte de poids, maux de ventre, les personnes souffrant de cette maladie trouvent des options avec l’aide de leur médecin. Il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas vivre confortablement grâce à des médicaments éprouvés, des changements alimentaires et des traitements alternatifs.

En savoir plus

Back to Top