Indice de Masse Corporelle

L’indice de masse corporelle (IMC) ou indice de Quetelet, inventé entre 1830 et 1850, est une
mesure qui permet d’évaluer la corpulence d’un individu en fonction de son poids et de sa taille.
L’ indice de masse corporelle est
défini comme le poids corporel de l’individu divisé par le
carré de sa taille.

IMC = POIDS / TAILLE²

Bien qu’il ne mesure pas le pourcentage de graisse corporelle, il est utilisé pour estimer le poids idéal d’une personne.
Grâce à sa facilité de mesure et de calcul, il est l’outil le plus utilisé pour diagnostiquer les problèmes de poids dans une
population habituellement, identifier si les personnes souffrent d’insuffisance pondérale, de surpoids ou de sous poids.

La formule est d’abord appelée indice de Quetelet au 19e siècle. Elle devient populaire et prend le nom d'”indice de masse corporelle” en 1972
dans le Journal des maladies chroniques par Ancel Keys qui considère alors l’IMC comme le meilleur moyen d’évaluer
la corpulence d’une personne en fonction des ratios de poids et de taille, de savoir s’il doit prendre du poids ou en perdre

L’intérêt de l’IMC a fortement augmenté avec les problèmes d’obésité devient dans les sociétés occidentales.
L’IMC est alors explicitement cité comme étant appropriée pour les études de population, et inappropriée pour le diagnostic individuel.
Néanmoins, en raison de sa simplicité, il est venu à être largement utilisés pour le diagnostic individuel, en dépit de son inadaptation.

Toutefois, l’IMC est devenu controversé car de nombreuses personnes, y compris les médecins, se sont reposés sur cet indice de masse corporel
pour faire des diagnostiques médicaux alors que ça n’a jamais été son objet.
L’IMC met en évidence l’augmentation des facteurs de risques et ne détermine pas les masses musculaires et osseuses ou la masse grasse.

Indice de masse corporel de de 18,5 à 25 : poids optimal
Indice de masse corporel inférieur à 18,5 : insuffisance pondérale
Indice de masse corporel inférieur à 17,5 : anorexie mentale ou affection connexe
Indice de masse corporel supérieur à 30 : obèsité
Indice de masse corporel supérieur à 40 : obésité morbide.

L’IMC est à prendre avec précaution, il ne s’agit que d’un indicateur.
Pour une hauteur donnée, l’IMC est proportionnelle au poids.
Toutefois, pour un poids donné, l’IMC est inversement proportionnelle au carré de la hauteur. Donc, si toutes les dimensions du corps double, l’IMC double au lieu de rester le même.
Il en résulte que des personnes de grande taille ont un IMC anormalement élevé par rapport à leur corps, notamment les sportifs,
mais cela ne représente en aucun cas un problème de poids. Par ailleurs, selon la morphologie d’un individu (fine, tassée, élancée) la masse grasse varie énormément et l’IMC de forme également.
Les conseils d’un médecin ou d’un nutritioniste sont donc essentiels à la mise en place d’un programme de poids, que ce soit pour maigrir ou pour grossir.

Back to Top