Partagez sur Twitter
Note ce post

Avoir froid pour maigrir

Selon une étude récente, une exposition courte à basses températures a un effet similaire à une heure de cyclisme modéré. Le froid pour maigrir serait une méthode efficace.

En effet, les frissons peuvent brûler autant de gras que faire de l’exercice modéré, selon une étude menée par des scientifiques de l’Australie et les États-Unis. Ces deux activités convertissent le tissu adipeux blanc (graisse non désirée qui stocke l’énergie dans le corps humain) dans le tissu adipeux brun (qui, au contraire, brûle de l’énergie pour générer de la chaleur).

Dans l’enquête, les personnes qui tremblaient durant dix à 15 minutes dans une chambre froide et celles qui ont fait du vélo d’une heure à un rythme modéré ont produit la même quantité de l’hormone qui stimule cette conversion.

Lorsqu’on a froid, on active notre première graisse brune et on brûle de l’énergie et émet de la chaleur pour nous protéger. Lorsque cette énergie est insuffisante, le muscle se contracte mécaniquement, ou frissonne pour générer de la chaleur de cette façon.

Avoir froid pour maigrir

Graisse brune et bon gras

La graisse brune est un mécanisme évolutif que les humains ont mis au point pour faire face aux basses températures. Elle existe chez les animaux qui hibernent, comme les ours, et autour du cou des nouveau-nés, incapables de se protéger du froid par eux même.

Les scientifiques ont découvert que la graisse a progressivement disparu jusqu’à disparaître chez les adultes. Cependant, au cours des dernières années, plusieurs études ont montré que ces dépôts de tissus diminuent mais ne disparaissent pas dans le corps. La recherche a été encouragée concernant la formation de graisse brune comme un moyen de lutter contre l’obésité et le diabète.

Une étude de l’Université Harvard en 2012 a identifié une hormone produite par les muscles pendant l’exercice qui transforme la graisse blanche en brune chez les animaux.

Dans la recherche, les volontaires ont été exposés à des températures comprises entre -11 et -7 degrés.

Ils ont identifié deux hormones qui sont stimulées par le froid – la irisina et FGF21 – qui sont libérées, respectivement, en secouant le muscle et la graisse brune.

Ces hormones augmentent la vitesse de combustion des cellules adipeuses blanches dans le laboratoire, et ces cellules traitées ont commencé à émettre de la chaleur, ce qui est une marque de la fonction de la graisse brune.

Ensuite, ces participants ont été invités à participer à l’exercice physique pour comparer les deux processus. On a constaté que le fait de faire du vélo pendant une heure à un rythme modéré a produit la même quantité d’irisina que secouer pendant 10 à 15 minutes.

Bénéfices du froid sur le corps

Les conclusions des docteurs vont dans le même sens que d’autres études sur le froid pour maigrir qui se rapportent aussi à brûler des calories lors d’une exposition modérée aux basses températures.

Une étude au Japon a observé la réduction de la graisse corporelle chez les personnes qui ont passé deux heures par jour à une température de -8 degrés pendant six semaines.

Une autre étude de l’Université de Maastricht aux Pays-Bas a indiqué que les personnes qui ont passé six heures à -10 degrés pendant dix jours voyaient leurs dépôts de graisse brune augmenter, ce qui leur a permis de s’adapter à la température plus facilement.

Les scientifiques estiment que 50 g de graisse brune brûlent 300 calories par jour.

Ajouter un Avis

JavaScript doit être activé pour que certaines fonctionnalités puissent fonctionner.

* Informations obligatoires





(ne sera pas publiée)



 


Avertissez-moi des nouveaux avis par e-mail.

 


Se souvenir de moi sur cet ordinateur.

 




Avis

Pas encore d'avis.